vendredi 18 mars 2016

Laura Cahen

Je te tue

D’un battement de cils je suis fusillée
Toi mon otage mon asile exilé
D’un claquement de dents je suis dévorée
Et toi mon amant défiguré

Le regard égaré je m’empare de toi
Les yeux dévalisés tu te braques sur moi
Ne te retourne pas ou je te tue
Ne m’aime plus ou je te bats

D’un battement de cils je suis foudroyée
Toi mon orage mon île déportée
D’un versement de larmes je suis déboussolée
Je te rends les armes désertée

Le regard égaré je m’empare de toi
Les yeux dévalisés tu te braques sur moi
Ne te retourne pas ou je te tue
Un seul pas et c’est perdu

Ne te retourne pas ou je me tue
Si tu t’en vas ne me regarde plus
D’un sentiment habile je suis dévastée
Voila ce mois d’avril dépeuplé