samedi 16 janvier 2016

Rodrigues

Samedi 09 janvier 2016

Jean-Ashley Cupidon s'est suicidé / Une chèvre lubrique en butine une autre indécise / Un cochon fou pendu à sa corde épris de liberté

Marée haute à Baldirou, les flots closent l'avancée et la mort trouve son horizon / Lire Le Clézio en fumant sous le filaos dans le silence qui appuie sur la vallée / Quand on se lasse d'être géomètre, grimper à bord du Angel of the Road ou du Lover's choice

Dimanche 10 janvier 2016

Métaphysique de la propriété: seules les cordes autour du cou des pauvres possédées laissent deviner qu'il y a quelqu'un quelque part

Se prendre au jeu et esquisser quelques pas face à un fou qui danse sur Médina, alpaguant de sa transe contagieuse une foule imaginaire

Lundi 11 janvier 2016

Vertige de l'amour dans la falaise à pic, des marches à point nommé creusées comme dans l'ivoire: défenses face à l'obstacle décourageant

Briser l'inhospitalité du territoire: un trait de peinture sur un rocher, une flèche maladroite, vestiges d'une main qui l'a pourquoi, pour qui, tracée

Ici autrui se signale par ses bêtes

Mardi 12 janvier 2016

Alangui dans la crique on s'imagine seul. Trompe-l’œil: les bêlements qui retentissent annoncent l'arrivée du troupeau qui vient dévorer tout ce qui vit, vert dans le vent

Se dévêtir puis contempler le cadavre ambulant qui se dandine aux branches suspendu: ici le vent vivifie jusqu'aux carcasses et fait mentir Boltanski

Sous le cocotier qui sous le vent crépite les feuilles semblent criblées de balles

Mercredi 13 janvier 2016

Coiffé de son casque de chantier il dévale Patate Théophile.

S'appesantir sous les filaos puis découvrir la peau du monde scellée dans sa chair

Une mouche se pose. Observer l’atterrie fortunée qui se frotte les pattes avant de déguerpir emmenée par la page qu'on tourne

Jeudi 14 janvier 2016

Transhumance écolière des hordes agglutinées dans le bus sans tohu-bohu