samedi 26 septembre 2015

Marie Birot, La chouette





Une petite déambulation qui propose, avec la figure du fou, de déconstruire l'épistémé en place: la manière de discriminer à l'intérieur d'un champ de scientificité entre ce qui a une prétention de vérité et ce qui n'en a pas, n'est finalement - nous nous en rendons compte en nous promenant avec ce guide très spécial -, que le produit des errements de l'histoire: elle n'a de légitimité que relative et précaire, et n'est pas héritée d'une transcendance de laquelle nous recevrions ce qui est vrai de toute éternité. La contingence des normes apparaît dans toute sa splendeur dans cette traversée, faite de courses et de piétinements, où l'on transgresse successivement toutes les règles de la raison, qui chute du piédestal de sa souveraineté pour ne devenir qu'une représentation du monde parmi d'autres possibles. La déraison à laquelle nous nous livrons gaiement ne produit pas le chaos mais un désordre, c'est-à-dire un autre ordre que celui auquel nous nous attendions (cet ordre dont la cristallisation est telle que nous ne le percevons même plus dans son étrangeté, tant il triomphe ordinairement par l'évidence de laquelle l'histoire l'a paré). Tout ce qui nous paraissait comme un donné naturel jusqu'alors nous apparaît - grâce au geste de déconstruction d'Eugénie Gaudel - dans toute la contingence de son existence, et la possibilité de son renversement: ainsi de la distinction en dignité des espèces (le souci des arbres qui se meurent ? quelle folie !), qui est questionnée par la réanimation de la Chouette à l'échec de laquelle nous répondons par nos plus sincères condoléances. 

C'est aussi tout un questionnement sur l'altérité que propose cette expérience qui donne droit de cité à l'excentricité. Descartes, dans le Discours de la méthode, nous invitait à nous distinguer de cette figure hyperbolique de l'extravagance que sont les fous, ceux-là qui "s'imaginent être des cruches". Pour Descartes, le fou est celui qu'on ne saurait imiter: "Mais quoi, ce sont des fous, et je ne serais pas moins extravagant si je me réglais sur leurs exemples", écrit-il dans les Méditations métaphysiques. Cette répression de la déraison, cette disqualification ou ce refoulement de la folie est précisément interrogée par la marche commune par laquelle nous sommes tous appelés à devenir ces êtres insensés et atrabilaires "de qui le cerveau est tellement troublé et offusqué par les noires vapeurs de la bile", puisque nous imitons la Chouette qui n'est pas tant un parangon auquel nous nous soumettrions avec docilité, que l'invitation à l'expérimentation, au devenir autre. L'expérience apparaît alors comme le geste de s'excentrer: l'excentricité, qui se définit comme le fait de se positionner à distance du point central, n'est plus ici sanctionnée par la mesure ségrégative d'éloignement, puisqu'elle devient modèle inspirant avec lequel nous pourrions communier; et elle ne nous fait plus courir le risque de l'égarement et de l"errance, puisque le désordre n'est pas le chaos: on peut s'y orienter, à condition de changer de boussole. Se décentrer pour se débarrasser de l'illusion selon laquelle les mœurs (ces usages particuliers à un temps et un lieu) pourraient faire office de morale universelle. L'excentricité apparaît ici dans toute sa fécondité: l'excentrique ne l'est que depuis la perspective de la norme; en réalité, il génère lui-même son propre centre, en inventant comme celui qui a la sagesse de l'improvisation la règle de son action de manière immédiate et indépendante de toute théorie qui existerait avant et en-dehors d'elle.

Non pas renverser la tradition, dans la violence de la destruction transgressive, mais plutôt la subvertir, comme nous y invite Judith Butler dans Trouble dans le genre:  le sujet n'est pas une origine mais la résultante de logiques de pouvoir dont il est possible de se dessaisir par la performance ratée (au lieu de confirmer l'identité assignée en faisant ce qui est attendu de nous, déjouer les attentes). La Chouette nous montre que tout cela n'est qu'une comédie: tout cela, c'est-à-dire à la fois notre représentation standardisée du monde (qui ordonne et classe, qui isole et distingue, qui distribue les êtres dans l'espace) que notre comportement en son sein (traverser comme il le faut le passage piéton, ignorer la branche agonisante sur le parking, ne pas s'adresser au caniveau). Mais si ce n'est qu'une comédie, alors libre à nous de jouer sur un autre air, d'adopter d'autres rôles, et dès lors tout devient possible: organiser des funérailles pour un arbre, reconnaître Jean-Jacques dans le caniveau, mêler ensemble toutes les conversations des appartements pour briser leur semblant d'insularité). La Chouette fait figure d'indisciplinée et nous révèle par là qu'il n'y a aucune nécessité dans l'être que nous sommes, tant il n'est autre que la résultante de ses actes. Briser la souveraineté de la routine, cette itérabilité des pratiques performatives normales, afin d’instaurer d'autres manières de faire: et ainsi produire de nouveaux sujets et par là de nouveaux espaces (réenchanter les alentours glauques et malfamés des Bambous en sautillant de porte dérobée en jardin peuplé d'enfants imaginaires, trouver à qui parler derrière les portes des immeubles et dans les bouches d’égouts, etc.). Ou comment nous dérouter, et faire vaciller par là tout ce qu'il y avait jusqu'alors de figé, de solidifié, d'immuable. Puisque mes actes me forment, alors modifier l'habitude et le train-train, afin d'initier concomitamment la déformation de soi et des alentours.

Mais il faut bien reconnaître que l'expérience ne dure que le temps de la représentation, et qu'on continue hélas à regarder le fou comme un excentrique et non comme l'être qui est à lui-même son propre centre. Nous ne cessons pas de concevoir nos actions comme tributaires de règles qui les dépassent et les fondent, règles que nous recevons de la société comme transcendance, au lieu de, sinon les produire, du moins les négocier. Se décaler, gauchir l'héritage, perturber les traditions, c'est prendre le risque de l'exclusion (car celui qui se démarque n'est plus reconnaissable, il perturbe l'identité) dans une civilisation caractérisée par une morale maximaliste, i.e. par l'exagération du nombre des devoirs et des codes. Difficile de perdre son sérieux, car s'il est facile de quitter le rang, sortir du cercle a cette irréversibilité qui donne matière à hésiter...."Quand on s'est éloigné du rang, on peut encore y rentrer. Le rang est une formation ouverte. Mais le cercle se referme et on le quitte sans retour. Ce n'est pas un hasard si les planètes se meuvent en cercle, et si la pierre qui s'en détache s'en éloigne inexorablement, emportée par la force centrifuge. Pareil à la météorite arrachée à une planète, je suis sorti du cercle et, aujourd'hui encore, je n'en finis pas de tomber. Il y a des gens auxquels il est donné de mourir dans le tournoiement et il y en a d'autres qui s'écrasent au terme de la chute" (Kundera, Le livre du rire et de l'oubli).

Samedi 26 septembre 2015, Théâtre Les Bambous, saint Benoit, la Réunion.