dimanche 23 novembre 2014

M¡longa, Sidi Larbi Cherkaoui



 Dans cette pièce, Sidi Larbi Cherkaoui qui aime à s'emparer des danses traditionnelles, explore à corps perdus l'univers du tango, non sans le revisiter par petites touches impertinentes. Les étreintes des couples (cinq maîtres du tango argentin et un issu de la danse contemporaine) sont charnelles et d'une puissance quasi animale, en tout cas puisant dans les émotions les plus primaires. C'est un dialogue physique et intuitif qui se donne à voir entre les corps chauds, affamés et pleins de moiteur des clubs populaires de Buenos Aires. Sur la gauche du plateau, les cinq musiciens sont aux premières loges pour contempler l'efficience de leurs sons sur les danseurs. C'est aussi toute une réflexion sur les rapports sociaux, et notamment le statut de la femme (souvent réduite au statut de dévorée, désirée, choisie, plutôt qu'elle n'est l'initiatrice ou l'instigatrice des rencontres chorégraphiques) qui se fait jour.

23  novembre 2014, théâtre de Champ-Fleuri, saint Denis, La Réunion.